INTERVIEW DE SANDRINE MAIA

  • Qui est Sandrine Maia ?

Née à Melun, je suis avant tout une passionnée qui ne désire pas mettre en veille mon imagination.  J’ai toujours aimé dessiner, écrire etc.  Faire que mes mains expriment ce que mon imagination me dicte est pour moi un besoin essentiel pour mon équilibre personnel. Artiste autodidacte chaque jour est un apprentissage des plus attirants.

  • Comment vous est venue cette passion pour la peinture ?

La passion de la peinture m’est venue après ma première passion, l’écriture. Suite à deux recueils de poésie publiés j’ai voulu me consacrer plus longuement à la peinture, un art où le contact direct avec la matière brute, la peinture, est primordiale pour moi. J’utilise très peu les pinceaux car je ne veux pas d’obstacles entre la toile et mes mains, à part la peinture où j’incorpore les émotions que mes androgynes me dictent.

12068028_734074593388168_1786480601_n

  • Pourquoi avoir précisément choisi le pop art comme mode d’expression?

J’ai besoin des deux émotions opposées pour pouvoir m’épanouir dans mes créations. Comme généralement mon écriture est sombrement mélancolique, le mode d’expression pop art aide à équilibrer mon imagination de par les couleurs vives et pétillantes. Il faut que les couleurs s’expriment sans barrières, voire sans codes. Une création doit attirer l’œil et je le fais de par les couleurs énergiques et mon univers artistique, les androgynes.

  • Votre marque de fabrique : les androgynes. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Je suis artistiquement attirée par le côté androgynique des personnes que je peux croiser dans la vie de tous les jours. Mes personnages avec des émotions combatives entre elles peuvent naître suite à un de mes écrits ou après une pensée. Peindre la bipolarité ou les cicatrices psychologiques sont une réelle satisfaction. Toutefois, mes créations ne doivent pas exprimer que la noirceur d’un être d’où les couleurs vives apportées sur la toile. Comme mes androgynes, mes toiles possèdent une double personnalité.  Je dis souvent que je suis amoureuse de mes androgynes car je ne peux pas vivre sans leur présence.

12092677_734074633388164_2043341493_n

  • Au-delà de la peinture, vous créez aussi des illustrations toujours dans cet esprit pop art. Vous êtes donc ouverte à d’autres modes d’expression ?

Oui bien évidemment et toujours avec mes androgynes ainsi que  leurs doubles personnalités.

  • Avez-vous en tête à d’autres expériences artistiques ?

Les expériences artistiques doivent toujours habiller un artiste sans cela il se laisse mourir. Après avoir tenté des expériences dans plusieurs domaines je me tourne maintenant vers la création de bijoux toujours très colorés.

  • Bon courage pour la suite. Quelque chose à ajouter pour finir ?

L’art est un partage passionnel qui ne doit pas être freiné par les tabous et  l’imperfection d’une création artistique est une des plus délicieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *