Interview avec Jean Claude Moutet

Salut Jean Claude !
Parle-nous un peu de toi.

Ma passion pour la nature et le monde sauvage a commencé dès le plus jeune âge. Je devais avoir 3 ou 4 ans quand ma maman m’a offert un album d’images dans lequel il fallait coller des vignettes se rapportant aux espèces animales sauvages. Puis en grandissant, j’ai fait comme tous les enfants qui attrapent des lézards et collectionnent les insectes. A travers des livres spécialisés, j’ai enrichi mes connaissances sur les animaux sauvages et avec la découverte de la télévision, j’ai visionné avec beaucoup d’assiduité et de curiosité, les documentaires sur la vie sauvage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quand et comment as-tu commencé le dessin et la peinture ?

Le dessin et la peinture m’ont attiré assez tôt, dès l’enfance j’ai reproduit des images, des photos et des scènes de la vie courante ainsi que des portraits. Au fil du temps et les années passant, je me suis amélioré et j’ai découvert les différentes techniques allant de l’aquarelle à la gouache, de l’huile à l’acrylique, du pastel aux crayons de couleur.

lionne-transportant-son-petit

Quelles sont les principales techniques que tu utilises ?

Ma principale technique utilisée à présent est le crayon graphite pour le dessin et l’acrylique pour la peinture.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Donne moi le nom d’un artiste que tu admires.

J’admire beaucoup d’artistes animaliers contemporains essentiellement les peintres anglo-saxons mais ma préférence va au peintre canadien Robert Bateman. Dans les grands noms de la peinture universelle Pierre Paul Rubens est un de mes préférés pour sa créativité, sa profusion d’œuvres et le coloris de ses carnations.

Un mot de la fin.

Pour conclure je dirai que j’ai beaucoup de travaux en cours qui vont de portraits d’aigles à un combat de cygnes sur plan d’eau, à des portraits de tigres et d’autres félins, à des combats de mustangs et j’ai accumulé depuis une vingtaine d’années une telle documentation que je peux avoir de l’inspiration pour très longtemps encore.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *